Pages

Présentation du projet :

Alors "Grolles aux pieds, sac sur le dos et en avant compagnons..."

dimanche 30 juin 2013

41 Orchaise, domaine forestier de Blois 15,5km

Encore une randonnée au pied levé ! A peine réveillé je scrute mon application sur la cartographie pour dénicher la direction à suivre. Je décide m'expatrier dans un département voisin... Après une heure de route me voici dans le pays de Onzainois dans le 41. L'arrivée sur le site est ponctuée d'un sentiment d’euphorie car le domaine forestier s'étale devant moi sans être plat !

Je quitte le village pour rattraper le GR353a et déjà le dénivelé se fait sentir.pour l'instant il s'agit de descendre dans la vallée. Petite vue très sympathique et hop à l'ombre dans les sous bois le chemin serpente sur les rives de la Cisse un cours d'eau encore un peu chargé.

3,5km et une belle sortie avant s'arriver à la Maurissière offre encore un belle vue. Retour en sous bois et avant d'arriver au moulin de Vasseau, une petite géocache m'appelle ! Un peu d'astuce pour récupérer la boîte et son indice... Je quitte le GR pour rejoindre les grandes allées forestières. Mais avant il me faut contourner le lieu dit "La Folie" au bord de la départementale, comme quoi le nom semble adapté à la conduite en ces lieux...


Après avoir parcouru l'allée de St Lubin à la Vicomté, je bifurque au carrefour de Guise en direction d'une nouvelle cache. Je découvre au carrefour de Valentin de Milan les restes d'un ancien puits, vestige d'une maison de l'ONF rasée il y a de nombreuses années.

Les deux allées suivantes ne sont pas à l'ombre et on sent tout de suite la différence. Du coups elles semblent interminables. Le décide de longer la Cisse sans entrer dans "Chambon sur Cisse" et je découvre de nombreuses sculptures de fer. Le randonneur rencontre successivement un cheval, un loup, un ninja et passera sous un aigle de trois mètres d'envergure. Enfin le basketteur annonce le retour sur le croisement avec le retour sur le GR qui arrive de l'église de Saint Secondin (XII).

Pour rejoindre le gué Taureau il me faudra emprunter le chemin Coquine... Une petite grimpette à une heure bien chaude, qui laisse la gorge sèche!!! Quelques minutes plus tard des voix sortent des entrailles de la terre ! Vais je finir par avoir une apparition ? Hé bien oui des spéléologues progressent dans la cavité de la grotte d'Orchaise appelée aussi grotte de la fontaine. De retour à l'église je profite du robinet qui délivre une eau bien fraîche comparée aux températures. Aprés la remise en condition il sera encore temps de faire cinq caches dans le village voisin histoire de bien terminer la journée en extérieur.

Au final cette 55 ième randonnée sous un très beau ciel bleu affichera un compteur de 15,5 km...

dimanche 16 juin 2013

45 Sully-sur-Loire, autour de Sully 9,1km

Le beau temps continue son installation ? En tout cas après une heure de route le soleil est au rendez-vous. Sur le parking du château de Sully un groupe de musicien en kilt se prépare. Les jardins derrière le château semblent recevoir plusieurs groupes durant toute la journée. Je démarre la randonnée devant la porte du château et je passe par la passerelle pour me rendre au centre ville et passer devant la collégiale Saint Ythier où l'on peut y découvrir une gravure de Notre Dame de Paris.

Retour le long de la pièce d'eau du château pour y faire le tour et rejoindre la Loire. Au bout de l'étang une belle vue s'offre aux randonneurs et aux pêcheurs. Avant la sortie du parc départemental, passage devant la grotte "de Lourdes". Cette grotte inaugurée le 29 mai 1883 aurait été créée avec des roches en provenance de la région de Lourdes. La princesse des Béthune ne pourra pas jouir bien longtemps de cette réplique car elle décède la nuit suivant cette inauguration.


La randonnée continue autour des étangs non loin de la "petite folie". Ici oiseaux et chasseurs d'images se sont appropriés le terrain. Tout le monde est à son poste et observe les mouvements du camp adverse. J'arrive prés de la ferme du Grand Briou pour rejoindre le GR de Pays "Sentier historique de la vallée des Rois" qui longe la Loire en face du GR3.

Je quitte le GRP pour me rendre sur le bord de Loire. Ici la pente douce permet de longer le bord de l'eau où je profite de la vue pour ajouter quelques photos. De retour prés du château, il me reste un peu de temps car je viens d'apprendre que le reste de la famille vient me retrouver pour un pique-nique. Je tente deux autres caches, une non loin du pont ferroviaire puis une autre non loin de l'ancienne gare abandonnée.

Au final une randonnée de 9,1 km avec météo largement agréable...

samedi 1 juin 2013

75 Paris, la traversée Nord Sud 21,5km

Ma dernière traversée de la capitale datait de juin 2011 avec une traversée Est-Ouest pas le Sud (voir ou revoir le billet). Cette fois les lecteurs avaient le choix entre la traversée Est-Ouest par le Nord ou la traversée Nord-Sud. Les votants se sont exprimés il me restait donc à faire cette randonnée.


Voici les grands traits de cette randonnée que vous pouvez retrouver dans un topo-guide dédié (lien)
  • Le parc de la Villette;
  • Le quartier Mouzaïa (Rhin et Danube) avec ses petites maisons champêtres;
  • Le Parc des Buttes Chaumont, où il croise la Traversée N°3;
  • Le canal St Martin;
  • Le Marais;
  • L'île St Louis et l'île de la Cité;
  • Le quartier Latin;
  • Le Panthéon et la Montagne Ste Geneviève;
  • Le parc Montsouris.

Le récit (actualisé le 07 juin) :
Dimanche 08h00, je quitte le boulot direction la gare RER pour me rendre sur le site de départ à savoir le parc de la Vilette. Les barrières du parking "payant" sont levées, je me demande comment cela va se passer ce soir au retour... J'arrive vers 10h00 sur le point de départ sous un soleil radieux ! Il y a du monde autours de moi, il faut dire que le beau temps semble enfin s'installer alors tout le monde veut en profiter et cela sera le cas jusqu’au soir.

La traversée du parc de près de trente cinq hectares est une formalité car j'ai déjà officié ici plusieurs fois. Passage prés de la Géode, des abattoirs (la grande halle) où se produit "Bartabas" les trois prochaines semaines (spectacle équestre pour les néophytes).

Le parc des Buttes Chaumons est sans doute l'un des points forts de cette traversée. Il y a beaucoup de monde, les joggeurs se bousculent et zigzaguent entre les marcheurs. Beaucoup de monde aussi sur les pelouses. Il semble que ces lieux n'étaient pas du tout aussi riches en végétation et fréquentables que cela, car le Mont Chauve est passé de carrière de Gypse dont les vagabonds, clochards et truands semblaient avoir pris possession. Un temps décharge puis établissement d'équarrissage ont finis par laissés place grâce à des travaux sur quatre ans à un parc où règnent des arbres centenaires, voir plus pour certains. Pour atteindre le temple Vesta il faut jouer des coudes car les travaux bloquent une partie des chemins mais la vue vaut de coups d’œil.

Le point marquent suivant est très certainement le canal St Martin et son écluse. Un petit bateau de plaisance d'ailleurs attend de sortir pour filer dans la partie souterraine de plus de deux kilomètres pour rejoindre la seine. La poursuite du parcours se déroule sans encombre et mon attention est enfin attirée par le superbe hôtel de Sens. Je longe la berge de l'île St Louis pour arriver par l'arrière prés de Notre-Dame via le Square Jean XXIII. La foule est encore une fois très présente près de ce magnifique édifice. Des gradins sont en place sur le parvis depuis le début du jubilé des 850 ans de Notre-Dame (décembre 2012). 

Je ne m'attarde pas trop sur le passage devant les bâtiments de l'ancienne école Polytechnique puis non loin du Panthéon qui est en travaux. Le bel hôtel de la Reine Blanche ne laissera pas indifférent. Petit passage prés de la prison de la Santé dont les hautes murailles sont impressionnantes puis ce sera le petit square René Le Gall qui offrira à nouveau un peu de verdure. Dernier Parc sur le parcours, le parc Montsouris de seize hectares est à nouveau né de l'impulsion de Napoléon III qui comme pour le parc des buttes Chaumons voulait offrir aux parisiens le pendant au Nord et au Sud des forêts de Boulogne et Vincennes. Dans ce parc je vais m'évertuer à chercher la mire de l'Observatoire, bien plus rapidement identifiée que le très discret médaillon "Arago". C'est ici en effet que l'on a voulu marquer le passage du méridien de Paris, à l'époque méridien de référence international. 

C'est donc à la sortie de ce parc que s'achève ma randonnée de six heures quarante pour au final 21,5 kilomètres. Il me reste à reprendre le RER pour retourner récupérer ma voiture avec la bonne surprise de ne pas avoir à acquitter le montant du parking, souvenez vous les barrières d'entrée étaient levées...

La randonnée était à suivre en live grâce à la page "Géolocalisation : où suis je" ainsi que la page du site "Runtastic" ou certaines de mes fidèles lectrices et je les en remercient avaient pris soin de me gratifier d'encouragements divers et variés...

Le parcours a été alimenté en photo directement "en live" :