Pages

Présentation du projet :

Alors "Grolles aux pieds, sac sur le dos et en avant compagnons..."

dimanche 18 novembre 2012

45 Ingrannes, la vallée du Diable 20km

Il est 08h30 lorsque j'emprunte la route du loup pendu (tout un programme). Ingrannes est un petit bourg d'environ 500 habitants. La sortie intervient donc très rapidement. Quelques minutes plus tard me voici à "La Rochelle" un petit lieu dit où je rentre dans la partie forestière.

Premier virage à quatre vingt dix degrés pour rejoindre un tronçon du GR3b qui me conduit tout droit à "La Cour Dieu". Il s'agit d'un lieu dit où sont disposées quelques fermes ainsi que les vestiges d'une  ancienne abbaye cistercienne datant du XIIe siècle. Il me faut emprunter les bords de la départementale pour rejoindre le chemin suivant. Mieux vaut être prudent car même pour un dimanche matin les passages sont nombreux et très rapides.

Profusion de panneaux indicateurs au point suivant, pas moins de trois GR indiqués. D'ailleurs quelques minutes plus tard je tombe sur un panneau atypique annonçant "Gien GR3b Orléans". Le chemin se fait un peu plus gras et je ne tarde pas à trouver les empreintes de vététiste et de cervidés.  Quelques rencontres se suivent les chasseurs de champignons et familles en vélo.

L'automne bat son plein, le vent se faisant parfois un peu pressant sur la cime des arbres provoque une véritable pluie de feuille qui s'abat partout autour de moi! "Vestiges" c'est ce qui est indiqué sur la carto embarquée ! Je m'autorise un petit détour qui ne servira pas à grand chose ! Je retrouve bien les fossés qui entourent ce lieu mais ils doivent êtres enfouis...


Une immense ligne droite de trois kilomètres entrecoupée d'une pause me permettant de placer un cache près de la stèle à la mémoire de trois maquisards fusillés le 14 août 1944 par des SS. Elle est parcourue sous un ciel bien gris avec un vent de face des plus rafraîchissant.

Le carrefour des 7 routes est un gros rond point où subsiste une maisonnette "ouverte à tous". Il s'agit maintenant plus d'un abris... Direction l'étang du Diable et j'ai comme un doute sur la distance finale annoncée de 13km! Pourquoi? Ma trace GPS indique déjà 11,5 et je ne suis pas prêt d'arriver.

L'étang de la vallée du Diable s'annonce juste après avoir pris à droite un petit sentier balisé GR3b où quelques arbres calcinés invitent le voyageur à la prudence... Les eaux sombres n'incitent pas a la baignade! D'ailleurs quiconque s'y risque pourrait bien y rencontrer l'hôte de ces lieux... La route d'Iéna n'a rien d'une route ! Le Diable s'amuse avec moi car après le quatorzième kilomètre ce tord cheville est une succession de parties plus grasses les une que les autres. Un véritable calvaire sur plus de deux kilomètres.

Heureusement les routes forestières suivantes sont carrossables. Une pluie fine commence à faire son apparition alors qu'il faut "engranger" une succession d'immenses lignés droites pour revenir sur Ingrannes!

Un mini détour pour jeter un oeil sur l'étang David. Je coupe entre les arbres et je remonte le petit sentier qui borde l'étang. Au final j'arrive sur une corne de grillage qui semble me laisser penser que je ne suis pas en terrain public! Retour sur le chemin officiel pour arriver après six heures de marche au parking.

Au final une randonnée longue (un peu trop de grandes lignes droites à mon goût) d'un peu plus de 20km par un temps gris.



dimanche 11 novembre 2012

45 Chanteau, le chêne de l'évangile 9,2km

Aujourd'hui pas de pluie mais le ciel reste gris, je prends la direction de Chanteau pour une randonnée d'un peu moins de 10km. Pas grand monde sur la route, quelques chercheurs de champignons ont déjà le panier en osier à la main. Ce matin je décide de débuter le test d'une batterie auxiliaire branchée directement sur mon iPhone. Il s'agit de la batterie PowerBank 6600. Le test consistera à ouvrir les applications tierces pour la randonnée. Ainsi pour l'utilisation conjointe de Runtastic (enregistrement de la trace GPS), Latitude (positionnement GPS activé en mode position réelle), iPhiGénie (cartographie IGN avec GPS).

Le départ de la randonnée s'effectue sur le parking de la place du village. L'endroit est stratégique car les écoles élémentaires, la mairie, l'église et deux petits parcs sont à proximité immédiate. Les deux tiers du parcours se font en forêt dans deux sites d'ailleurs que je connais bien car j'y ai déposé plusieurs caches dans le cadre du géocaching.

L'itinéraire est balisé sous le nom du PR numéro 6, celui-ci est d’ailleurs très bien réalisé. Je quitte le village et arrive prés du domaine de la Brossette où l'on trouve un petit château agrémenté d'un parc de 6 hectares. Il appartient à une ville voisine qui peut être loué dans le cadre de séminaires. L'été il semble se transformer en colonie de vacances. Peut après on se  trouve non loin d'un circuit de bosses pour VTT.

Après la traversée de la D101 je file vers le petit lieu dit de la fontaine gobée. S'en suit la forêt avec les grandes allées pour arriver sur la zone d'une cache nommée "Ardelet - la zone humide". Ici l'eau a pris possession d'un ancien croisement qu'il faut contourner pour pouvoir continuer à progresser. Après quelques photos le contournement d'Ardelet le chemin file plein Est pour atteindre après quelques kilomètres le carrefour du chêne de l'évangile.

Voici la légende de cet endroit :
Au début du XV° siècle, une mère et ses trois enfants vivaient dans une maison séparée de la forêt par le grand chemin d'Orléans à Rebréchien. Pour mettre terme aux querelles fréquentes de ces jeunes enfants elle décida un jour de les associer à un projet commun : la plantation d'un chêne dans leur jardin. Quand vint le moment de le baptiser, tout le monde s'accorda pour lui donner le nom de chêne de l’Évangile  L'arbre poussait, les frères grandissaient et pour la mère, la fin approchait. Le soir de sa mort elle demanda à ses enfants de la conduire au pied du chêne. C'est à cet endroit qu'elle leur fit ses adieux, les faisant jurer que sous cet arbre, ils seraient toujours en paix.

L'itinéraire rejoint le GR3b mais c'est lorsque je traverse la route forestière je croise de nombreux VTTistes qui semblent avoir eût quelques difficultés. Le tronçon qui permet de rejoindre Chanteau est en fait inondé ! Pas énormément mais suffisamment pour que les chaussures soient rapidement trempées. Rien à faire il faut continuer en choisissant avec dépit le cheminement qui semble le moins "profond"... Heureusement que cette zone est sur la fin de la randonnée. Mes grolles qui ne sont pas très anciennes tiennent le coup c'est une chance. La dernière partie contourne le bourg par le Nord Est pour revenir sur l'axe principal. J'arrive quelques minutes après la cérémonie du onze novembre. Il faut dire que le monument aux morts se trouve sur  la place centrale entre l'église, le cimentière et l'église de l'autre coté de la route.

Coté matériel la batterie qui avait déjà fait l'objet d'une petite utilisation avant cette randonnée, se trouve chargée à plus de 75%. Il me faudra donc encore poursuivre ce test avec une cible plus longue, mais cela reste prometteur.

Au final une randonnée d'un peu plus de 9km par un temps gris avec des températures toutefois agréables.



vendredi 9 novembre 2012

Le blog change de nom

Voici venu le temps de changer l'adresse du blog qui après plusieurs réflexions ne portait pas un nom des plus approprié !

Mon désir de parcourir le GR3b® reste intact et toujours en ligne de mire mais il est vrai que la publication de nombreuses randonnées non liées à ce GR dénaturait le blog. Aussi j'ai décidé de basculer sur ce terme un peu plus générique d'Idées de Rando (ID2 Rando) pour coller un peu plus à la réalité.

Tout le monde s'apercevra assez vite que les randonnées proposées sont limitées à certains départements. Je ne suis pas sectaire, mais mon rayon d'action reste limité à la zone géographique dans laquelle il m'est offert de randonner avec parfois quelques extensions métropolitaines. 

Je suis amoureux de la montagne alors il est vrai que le dénivelé et les altitudes des randonnées ne sont pas très enthousiasmants mais chacun trouvera dans la randonnée le moyen de s'évader, d'ouvrir son esprit mais surtout de prendre le temps.

N'oubliez pas comme le dit la "fédé" : "un jour de sentier c'est huit jours de santé!".