Pages

Présentation du projet :

Alors "Grolles aux pieds, sac sur le dos et en avant compagnons..."

dimanche 25 août 2013

45 Orléans, entre deux rives 7,1km

59ième randonnée :

Après quasiment un mois d'août tourné vers le Géocaching et quelques minis randonnées je décide de reprendre une activité pédestre un peu plus orientée "marchons et partageons"... Il faut dire que la soirée d'hier me pousse à éliminer les calories gustatives d'un repas de baptême pantagruélique.

Arrêt au bord de la Loire avec une belle vue sur le Pont Royal et la Cathédrale. La Loire n'est pas très haute, je décide donc de faire une randonnée un peu particulière qu'il ne faut pas tenter avec des enfants sans connaitre ces dangers... Elle ne fait l'objet d'aucun balisage et en fonction des conditions météorologiques pas s’avérer périlleuse.

Je longe la Loire et rapidement j'emprunte la digue formée de grosses blocs de pierres soudés par du béton. Les blocs rétrécissent et certains sont creusés laissant le béton dessiner de belles arrêtes qu'il vaut mieux éviter lors d'une chute. Je décide de serrer au maximum sur ma gauche pour découvrir sur la plus grande largeur de lopin de terre qui semble émerger de la Loire. Naturellement le sable est bien présent et il faut donc fournir un effort un peu plus poussé. Cette partie est naturellement parfois sous l'eau. Ce fut le cas d'ailleurs avant l'été ! Il est décevant de trouver des déchets laissés là par des inconscients ! Capables d'emporter leur déjeuner du fast food jusqu'ici, mais incapables de trouver la force de recycler les déchets !
Ma décision de serrer à gauche m'entraîne dans quelques méandres mais au final c'est agréable. Quelques pêcheurs profitent de ce bras pour, l'eau jusqu'à la taille tenter de ramener quelques poissons. Arrivé dans le dernier tiers un chemin se fait bien présent, un reste de "visites" organisées... Il serpente entre les arbres et offre différentes vues aux promeneurs d'une saison. Le retour sera plus rapide car je retrouve la digue bien droite qu'il faut arpenter pour retrouver la véritable rive de la Loire.


Je prolonge ma route le long de la Loire pour emprunter le pont ferré à coté du pont Thinat. Un mince chemin coincé entre la voie et le bord est disponible aux randonneurs. Inutile de préciser que l'arrivée d'un train ici peut en décourager plus d'un. Finalement pour moi le train passera après la traversée (ouf...).
Direction le square Charles Peguy où l'on retrouve son buste avec la tête percée de part et d'autre par un éclat d'obus. Pour rejoindre la cathédrale je file par la rue de Bourgogne. Une rue atypique qui comporte encore beaucoup de nombreuses échoppes et dont la partie basse à entièrement été pavée . Dans la seconde partie les restaurants se disputent la clientèle qui peut en parcourant cette rue faire une escale dans de nombreux pays...

Après le passage devant la cathédrale direction la tour du Beffroi pour retourner sur les bords de Loire. Les rues sont animées même si le temps est maussade. J'arrive maintenant sur le pont Royal ce qui offre une tout autre vue comparée à celle de tout à l'heure sous le pont !

Au final cette 59ième randonnée sous une météo bien maussade affichera un compteur de 7,1 km...

Photos de la randonnée

3 commentaires:

  1. Et bien je vois tu as fait le "cakou"... sur ces bords de Loire et ses sables mouvants, mais j'ai constaté qu'elle a cette année des allures de fleuve non tranquille ^^^^ même si sable de Loire comme tu cites, il faut savoir que ces sables là font des morts chaque année car tentants et semblants presque des Ilots personnalisés, d'ailleurs tu dis hélas les gens, tu vois c'est partout le même problème savent apporter leur nourriture mais c'est tellement facile de laisser tout çà sur un bout de sable.........:( Bref, comme j'ai connu un peu les chemins de halage là bas et aussi les bancs de sable.....tu as fait des fautes qui auraient pu t'en couter la vie.... :(
    Sinon belles photos, qui montrent bien que cette année La Loire n'est pas un Long fleuve tranquille et à sec......
    C'est drôle je vois St Euverte et je connaissais quelqu'un qui allait à ce collège!!! çà me surprend que tu n'aies pas été tenté jusqu'à la statue de Jeanne d'Arc!
    Ce sera pour une autre fois! Bravo Hervé encore une fois pour nous faire découvrir la France profonde à pieds sans ménager tes efforts! Merci encore pour cette rando que j'ai pu suivre pour une fois :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Annie, toutefois une petite précision : aucun sable mouvant sur cette partie donc pas de risques de s'enliser. Il me fallait toutefois mettre en garde ceux qui voudraient répéter cette randonnée. Il faut prendre garde au niveau d'eau par rapport à la digue. Dimanche, exceptionnellement bas il était aisé de faire l'aller retour sans se mettre en danger. Randonner est de la responsabilité de chacun mais surtout de celui qui emmène avec lui d'autre personnes car lorsque le drame arrive il est bien trop tard pour prendre du recul...
    En tout cas c'était bien agréable d'évoluer sur ces terres parfois inconnues...
    Encore merci de ton passage.

    RépondreSupprimer
  3. Tu as raison car il faut un minimum de connaissances en géo pour savoir que La Loire tout particulièrement est traitre par rapport à ces bancs de sable tentants, font hélas des morts......:( J'attends ton prochain post!!! :))))))))))

    RépondreSupprimer

ID2 Rando où la volonté de partager mes randonnées...

Attention, pour passer avec succès le filtrage le commentaire doit concerner le blog. Alors rester dans le ton ;)