Pages

Présentation du projet :

Alors "Grolles aux pieds, sac sur le dos et en avant compagnons..."

dimanche 24 février 2013

45 Nibelle, le belvédère des Caillettes 11,8km

Une mince couche de neige est arrivée dans la nuit ! Mais cela n’empêche la sortie du randonneur... Ce matin au réveil l'objectif est clair : le belvédère des Caillettes. Je consulte mes cartes embarquées et je remarque un circuit aux allures plutôt alléchantes. En partant de Nibelle il est possible de faire une boucle qui passe par le monstre en bois.

Les -2 degrés se font ressentir et l'arrivée sur le site de départ ne se fera pas sans deux petites glissades, un virage où la reprise du contrôle sera facilement réalisée et un franchissement de carrefour un peu chanceux... Il faut dire que les liaisons entre les derniers villages proches de la forêt sont propices au frais. La recherche du parking de l'église de Nibelle sera aisée car le bourg n'est immense et le clocher est visible de loin. Le passage devant un lavoir active ma curiosité de géocacheur.

Sac sur le dos le passe devant le musée Saint Sauveur qui a pour mission de faire revivre d'anciens métiers (la tonnellerie, la menuiserie, la bourrellerie, le charronnage) mais surtout la poterie. Les lieux dits de la Miaulerie et des Moussets sont vites traversés. Quelques traces de pieds m'indiquent que certains aiment aussi marcher par ce temps. L'entrée dans la forêt va se faire peut après le chêne à Deux Jambes. Les chemins forestières sont maculés d'une fine poudre blanche. Il faudra faire attention aux petits trous qui pourraient cacher une petite plaque de glace, mais heureusement pas de soucis sur tout le parcours.


Le carrefour de la Cave forme une étoile blanche agréable aux yeux. Le belvédère se présentera au détour de carrefour de la fontaine au Roi. Cet édifice appelé plus haut "le monstre de bois" a été construit en 2002 sur le point le plus haut du massif d'Ingrannes à 170 mètres d'altitude. Haut de 24 mètres l'ouvrage pèse 56 tonnes (réparties en 48 tonnes de bois et 8 tonnes de visserie) et place le spectateur à 20 mètres du sol permettant de dominer "la canopée"...

Une petite vidéo en mode "Time Lapse" de la montée façon tireur d'élite à la recherche des "méchants" (attention la qualité vidéo n'est pas des meilleures)


La poursuite de la randonnée se fait par le GR3b sur quelques kilomètres. Je passe devant le centre des Caillettes où les classes du département se succèdent ici en pleine forêt. Après l'étang du Hallier me voici au pied du château du Hallier. Cette demeure est une ancienne maison forte en date du 16iéme siècle. Charles IX et Henri IV y furent des hôtes prestigieux. Aujourd'hui privé il n'est pas possible de le visiter. Un superbe percheron me signale sa présence. J'arrive à la fin de ma randonnée avec le retour sur Nibelle après un petit arrêt au lavoir dont je parlais plus haut car après vérification, avec le belvédère et le château ce lavoir est une pause conseillée aux géocacheurs. Comme quoi mon nez de géocacheur ne m'avait pas trompé.

Au final une randonnée de 11,8 km avec un vent froid et quelques flocons...



2 commentaires:

  1. Sympa le timelaps, on s'y croirait ;-) Une rando bien frette comme ils diraient au Québec. J'aimerais avoir autant de courage pour en faire autant et j'avoue que seul je n'ai pas ce courage là.

    RépondreSupprimer
  2. Merci, la vidéo n'est de très bonne qualité comparée à celle du smartphone mais j'ai trouvé cela amusant ;-).

    RépondreSupprimer

ID2 Rando où la volonté de partager mes randonnées...

Attention, pour passer avec succès le filtrage le commentaire doit concerner le blog. Alors rester dans le ton ;)