Pages

Présentation du projet :

Alors "Grolles aux pieds, sac sur le dos et en avant compagnons..."

vendredi 26 octobre 2012

91 Bouray-sur-Juine et Itteville, forêts et marais 12km

Peu de randonnées à la parution en ce mois d'octobre. Entre le temps qui se dégrade et l'activité de géocaching et la durée de la journée qui baisse cela réduit les billets mais les kilomètres sont toujours là.

Pour cette randonnée je vous emmène aux alentours d'Itteville. Le départ se fait de Bouray-sur-Juine plus particulièrement du parking prés de l'ensemble sportif sur la départementale 99. Il faut longer cette route sur une centaine de mètres pour accéder au départ de cette randonnée dans les champs. Je file donc à travers les champs alors que le ciel est des plus gris. Le vent est très présent et le chemin reste stable ce qui n'est pas le cas des bas-cotés très gras...

Les premiers sous bois sont là alors qui vieux coucou, un biplan me semble t-il tourne au dessus de la forêt très certainement en provenance de l'aérodrome de Cerny-la Ferté-Alais tout proche. Il me sera impossible de prendre celui ci en photo.

Le PR grimpe maintenant rapidement pour atteindre un plateau par un sentier des plus tortueux. Il faut prendre garde au marquage car les virages sont nombreux. Le passage du plateau s'effectue sans soucis. Sur la fin de celui ci il faut tout de même prendre le sentier qui passe sous un immense pylône électrique et suivre les câbles qui descendent vers Itteville. Le grésillement me fait toujours craindre le pire, c'est comme si l’électricité voulait me dire "je vais sortir de là pour te frotter les oreilles...". Inutile de dire que le rythme de marche s'accélère !

J'aperçoit le terrain de l'aérodrome mais le vieux coucou n'est plus là, il ne reste que deux hélicoptères qui sont passés à toute vitesse au dessus du PR pour finir leur course folle prés d'un bâtiment gris en bord de piste.

Arrivé à Itteville je prolonge l'itinéraire par le passage vers un observatoire en bordure du marais. L'observatoire des Fauvettes est idéalement placé pour observer plus d'une cinquantaine d’espèces mais or un petit colvert je ne suis pas gâté, enfin il faut dire que le temps ne me permet pas de rester là à attendre...

Pour rejoindre Bouray-sur-Juyne il faut maintenant longer le grillage de protection des marais, c'est un peu dommage mais c'est le prix de la tranquillité pour les "habitants" de celui-ci. Une bande boisée de quelques mètres me sépare des champs sur ma gauche. Il me semble "lever" un sanglier qui prendra peur en m'entendant arriver! Qu'il se rassure j'ai fait un bond aussi. Lui aura eut plus de chance que son congénère dont il ne reste pas grand chose si ce n'est les os de son crâne (je vous passe les détails) qui a dût rencontrer un fusil chargé. L'obscurité commence à se faire la part belle et il est temps d'arriver à la voiture! 

Au final une randonnée de 12km par un temps maussade terminée alors que le soleil se couche.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

ID2 Rando où la volonté de partager mes randonnées...

Attention, pour passer avec succès le filtrage le commentaire doit concerner le blog. Alors rester dans le ton ;)