Pages

Présentation du projet :

Alors "Grolles aux pieds, sac sur le dos et en avant compagnons..."

dimanche 21 avril 2013

45 Fleury-les-Aubrais, la citadine verte 6,6km

C'est encore une belle journée qui s'annonce ! Mais j'ai une contrainte aujourd'hui car nous recevons du monde alors mon rayon d'éloignement est limité. Qu'à cela ne tienne il me reste quelques randonnées citadines dans ma besace. Je suis donc rapidement sur site mais les températures ne sont pas très chaudes alors je garde mon pull sur le dos. Durant cette randonnée il va me falloir être attentif car les signaux jaunes du PR qu'il va falloir suivre ne seront pas forcément faciles à débusquer.

J'apprends qu'avant 1907, il s'agissait en fait de Fleury-aux-choux qui avait d'ailleurs pris la succession de Fleury-sur-Loire. Une haute autorité en visite pouffant de rire en entendant ce nom fut semble-t-il un accélérateur à ce changement de nom qui pris le nom de gare.

La circulation est encore calme, même en passant au dessus de la nationale 60. Arrive le chemin des écoliers où débute la partie verte de cette randonnée. Tout du long l'alternance citadine et parcs verts offre une agréable rando. La partie Nord offre un premier parc avec le contour du parc de Lignerolle. Il est bien dommage que les services d'entretien de fassent pas un effort sur la partie à proximité des petits immeubles. Tout un tas de choses diverses et variées flottent à la "surface" de la pièce d'eau.


Retour sur la passerelle de la N60 pour filer vers un parc aux allures biens plus entretenues : celui de l'Ermitage. L'imposante harpe sur le rond-point attire l’œil et même si ces cordes sont détendues cela reste sympathique. Quelques personnes prennent le soleil sur les bancs, il est d'ailleurs temps d'enlever le polaire. Ici le marquage se cache sous les bancs et il faut avoir l’œil pour rester sur le bon circuit. Le passage de la partie "le Coin Rond" est tout aussi agréable en passant par les mails via une large allée verte qui donne la vue sur les jardins des maisons en bordure.

Après le boulevard de Lamballe un dernier petit parc à coté de "la Passerelle" un haut lieu de la culture Fleuryssoise. Il contient un petit "théâtre de verdure" au centre duquel on trouve un échiquier géant. Ce sera la dernière partie verte de la randonnée. S’enchaîne l’extrémité de la voie du tramway puis en remontant vers le Nord il faut traverser le marché de Lamballe. Ici on retrouve la foule qui vient s'approvisionner sur des produits aussi variés tels montres et sous-vêtements qui sont délaissés aux profits un peu plus logique en ces temps de crise aux étales alimentaires. Me voici de retour sur le parking, il ne reste plus à retourner chez moi pour la remise en condition avant que les invités n'arrivent.

Au final une randonnée de 6,6km avec à nouveau une très belle météo...



dimanche 14 avril 2013

45 Saint-Cyr-en-Val, le Morchêne et son château 9,1km

Un superbe ciel bleu alors zou je file en randonnée (comme si la météorologie avait influé le rythme de mes randonnées dominicales). Je décide de me rendre sur un lieu où j'ai déjà œuvré dans le cadre du géocaching grâce à l'ami Campa sur une belle série de caches qui m'avait tout de même demandé de passer deux fois. Il me faut un peu plus de trente minutes pour rejoindre le parking de l'église et m'apercevoir qu'un petit marché est en place sous la belle halle.

Normalement l'itinéraire sur lequel je vais randonné ne démarre pas d'ici mais du parking du nouveau cimetière. Mais comme je connais le coin une petite rallonge ne fera pas de mal surtout avec cette météo. Je suis tellement content que je décide d'abandonner ma veste sur le siège arrière de la voiture. Hop le sac sur le dos, le topo guide en main, j'ai même les lunettes sur le nez (hé oui mes beaux yeux bleus ne sont pas habitués). Il est neuf heure et je file vers le cimetière.

Il fait bon et les oiseaux s'en donnent à cœur joie. Même les gens que je croise sont d'humeur joyeuse et les formules de politesses fusent, quel bonheur... Direction les bois de Reyville par un petit sentier un peu vert. Une fois la route traversée le sentier se faufile entre les arbres ce qui reste bien plus plaisant que les longues allées bien droites. Le Morchêne d'habitude un tout petit cours d'eau est actuellement encore gonflé par les pluies de la semaine dernière. Son débit reste assez impressionnant ce qui ajoute un petit plus même si ces eaux sont chargées et brunâtres.   


Quelques petits ponts puis une départementale plus loin c'est maintenant le temps de se diriger vers les bois du Chapeau à Trois Cornes. D'immenses bâtiments industriels truffés de caméras sont ainsi contournés toujours par un sentier qui serpente entre les arbres en laissant la départementale sur la droite. Je croise quelques sportifs, me fait doubler par deux sportives et tombe presque nez à nez avec un VTTiste qui cherche son chemin avec son marmot coincé entre le sac à dos et le siège ! 

Peu avant la gare de St Cyr, le chemin reprend plein Est dans une belle partie forestière où se trouve d'ailleurs un petit parcours de santé. L'arrivée sur le parc du château de Morchêne se fait en arrivant sur le coté d'une grande retenue d'eau. L'itinéraire contourne le château, propriété de la commune de St Cyr en Val. Il s'agit d'un petit château qui possède plusieurs salons et une cuisine pour une superficie d'environ deux cent mètres carrés qu'il est possible de louer pour diverses occasions. On trouve encore sept châteaux de nos jours dans Saint Cyr...

Devant le château entre mai et juin il est possible d'admirer de très nombreuses variétés d'iris. En effet une grosse partie de la collection issue du parc floral de la Source a été replantée ici. Après le château je reprend  ma route et longe la retenue d'eau pour remonter ensuite vers le cimetière. Il ne me reste plus qu'à rejoindre l'église pour retrouver la voiture et ainsi achever cette belle randonnée !

Au final une randonnée de 9,1km avec une très belle météo...



mardi 9 avril 2013

91 St Maurice Montcouronne, 6,4km

Une petite randonnée en semaine ! La visibilité devient acceptable pour faire des randonnées après le travail même si la météo reste capricieuse...
Après quelques minutes de route j'arrive à Saint Maurice Montcouronne un village d'un peu plus de 1600 âmes. Ici le GR111 traverse le village et même la présence d'un parking pour les randonneurs est signalé par des panneaux. Le ciel est gris et il n'est pas exclu que je prenne la pluie !

Je rattrape le GR de pays du Hurepoix qui sillonne sur ce territoire entre vallées et plateaux. Je traverse le bois de Bouguignette lorsque les premières gouttes tombes par ci par là... A la sortie du bois c'est une toute autre histoire, le chemin se fait bien plus gras; Le contraste est saisissant ! En effet à ce moment là je longe le golf du Club Français : à droite la foret peu pénétrable, à gauche l'herbe verte qui semble bine plus moelleuse qu'une moquette épaisse. Mais moi il me faut alterner entre petits pas et sauts de cabri pour ne pas finir dans les flaques... Ceci sans compter sur les branches basses et la pluie qui se fait bien plus présente maintenant !


Quelques oies gardiennes de la marre du terrain de golf  semblent se demander ce que je fait là ! La pluie s’arrête avant que je n'entre dans les bois des Bouleaux et un bel arc-en-ciel se laisse capturer. Durant la traversée de Monteloup je tombe sur deux petites pompes "fontaines". Étonnante cette possibilité de tirer de l'eau, mais si je n'ai pas fait le test en réel, il faut dire qu'en ce moment il en a assez...

Je retour s’opère par le GR111 une fois récupéré le lieu dit "la touche". Ici les maisons sont gardées par des chiens qui une fois de plus me font bien savoir qu'il ne faut pas s'écarter du chemin. Un promeneur avec un petit équipage de deux jeunes chiens de traîneaux à d'ailleurs un peu de mal à éviter la déconcentration du binôme .. Le parking laissé vide au départ est maintenant complet et il me faudra faire quelques manoeuvres pour sortir !

Au final une randonnée de 6,4km avec une météo mitigée...



dimanche 7 avril 2013

45 Saran, le PR de Chopin 8,5km

Je profite de la maintenance d'une de mes caches prés du chêne brûlé pour démarrer directement une randonnée en apercevant un balisage de PR fraîchement posé. Il y a eut un peu de bûcheronnage ici, les abords  des chemins sont "nettoyés" et la souche qui abritait ma boite a eut la visite d'un arbre qui c'est allongé de tout son long... Même en sachant où se trouve ma boite il me faut quelques minutes avant de pouvoir la déloger. Du coups je déplace la cache...

Je file à coté d'un immense séquoia et je remonte sur les méandres forestiers que j'ai déjà eut l'occasion de parcourir. Je ne connais pas du tout où va me mener le parcours mais je pense qu'il devrait faire entre 5 et 10 kilomètres. Je rencontre du monde sur les chemins car la météo est favorable à la promenade.


Peu de choses à dire sur cette randonnée, les chemins se succèdent et seule la maison forestière brise un peu la monotonie des grandes allées forestières. Je profite d'un champ des nombreuses jonquilles pour faire un bouquet. La partie Nord reste la plus intéressante car le sentier se faufile entre les arbres.

Au final une randonnée de 8,5km...