Pages

Présentation du projet :

Alors "Grolles aux pieds, sac sur le dos et en avant compagnons..."

dimanche 3 février 2013

45 Boigny-sur-Bionne, Commanderie et la motte aux Saulniers 6,1km

La pluie semble enfin s’arrêter et laisse place à un week-end glacial et la randonnée repoussée à Boigny est remise à l'ordre du jour. Il faut dégivrer la voiture pour se rendre sur site. Le parking prés du gymnase semble un bon compromis. D'ailleurs le panneau annonçant les possibilité de randonnées est présent mais le givre ne laisse pas paraître les circuits.

Même si la base de la randonnée se fera sur le PR de la motte aux Saulniers j'ai intention de passer devant la Commanderie. Je file vers "les Epoisses" tout en faisant attention car les plaques de verglas sont dispersées sur le sentier. Il y a un peu de monde, il faut dire que pour le coup la météo favorise tout de même la sortie d’oxygénation. Je quitte le lieu dit pour arriver dans les "bois des glands". Il ne faut pas divaguer hors du sentier car les panneaux annonçant la présence de pièges sont présents de façon bien visible.

Un brin de causette avec une randonneuse qui garde son Briard à distance qui me croyant à la recherche de mon chemin finalement me demandera quelques renseignements sur le TopoGuide que j'ai en main. Quelques centaines de mètres plus loin il me faut redoubler de vigilance car le chien que je croise n'est pas attaché !


Me voici de retour dans le bourg notamment prés de l'église située au Nord de Boigny. J'étais déjà passé par ici lors d'une recherche de géocache. Quelques photos et le temps de vérifier la présence de la cache de mon ami Klaptev et hop je reprends ma route. Direction la croix de la motte des Saulniers. Je découvre la croix et décide de ne pas poursuivre vers le parc de la Charbonnière, notamment due au fait de la présence d'un campement sauvage et des chiens qui font savoir à qui veut l'entendre qu'ils ne sont pas aimable.

La motte aux Saulniers correspond à un motte médiévale dont les murs ont disparus ne laissant paraître que les fossés. Retour sur mes pas puis j'emprunte les venelles et le sentier qui serpente jusqu'aux locaux de l'ONF. Je quitte le PR pour me rendre à la Commanderie qui est le siège magistral de l'Ordre de Saint Lazare de Jérusalem (pour plus de détails : site de l'OSLJ). Le retour vers le parking s'effectuera en suivant la Bionne ce qui me permettra de déloger une cache prés de l’île aux canards. 

Au final une randonnée de 6,2 km avec des températures proches de zéro degrés...



2 commentaires:

  1. Bravo pour le courage d'aller ainsi sur un itinéraire interessant, sans oublier nos amis les chiens lesquels défendent leur territoire ou avertissent leurs maitres ou tout bonnement viennent mordre ..........Ayant connu cela malgré l'amour que je leur porte, je dis que ce sont les maitres qui sont hélas responsables car on aborde là un chapître d'éducation de nos amis à 4 pattes mais ne pas trop en demander car les maitres ont déjà du mal à éduquer leurs enfants.....no comment.

    RépondreSupprimer
  2. Hé oui, malheureusement quelques mauvais souvenirs de jeunesse me rendent nerveux lorsqu'ils me sont inconnus..

    RépondreSupprimer

ID2 Rando où la volonté de partager mes randonnées...

Attention, pour passer avec succès le filtrage le commentaire doit concerner le blog. Alors rester dans le ton ;)