Pages

Présentation du projet :

Alors "Grolles aux pieds, sac sur le dos et en avant compagnons..."

dimanche 30 septembre 2012

45 Chevilly, virades de l'espoir 15,5km

Un peu de retard pour cette publication même si la date du billet est mise à la date des randonnées. Il faut dire que le dernier week-end de septembre est généralement consacré aux virades de l'espoir. Moment de mobilisation générale pour tenter de vaincre la Mucoviscidose. Une participation en tant que bénévole pour cette récolte de dons rythmée depuis quelques années par un emploi du temps bien chargé. Le vendredi et le samedi sont consacrés aux montages des stands avec la première soirée un spectacle "humoristique" et la seconde par un "concert". Le dimanche c'est "rando des virades" le matin, tenue d'un stand l’après midi et le démontage général le soir jusqu'à la nuit tombée.

Revenons à nos randonnées, ce dimanche trois circuits étaient disponibles et une volonté farouche de ma fille de vouloir participer à la plus petite. On décide de faire la première ensemble dés l'ouverture, puis pour moi ce sera la randonnée intermédiaire.

Le départ se fait depuis l'ancien stade de Chevilly. Il nous faut dans un premier temps éviter la foule qui se rend vers le vide grenier puis filer vers le nouveau stade. Rapidement on se retrouve prés de la Gringolerie puis arrive le carrefour de St Jacques. Le plan indique la possibilité de piquer vers le château mais on se tient au marquage au sol pour prendre tout droit direction les champs. La douce sensation de s'éloigner du château se fait nettement sentir !

Après quelques méandres, la découverte de quelques ossements et crânes de chevreuils et sangliers nous entamons enfin le retour vers le château. En cette journée le parc est ouvert alors on en profite pour le redécouvrir mais aussi les voiture hypomobiles, l'arrière du château et la chapelle.

Après la sortie on décide de rejoindre directement le stade au lieu de prendre l'allée des frênes car la distance devient un peu longue pour ma fille. Nous voici donc au stade après 7,5km au lieu des 4,5 annoncés initialement. Je laisse ma fille, qui se propose d'aider au stand de l'arrivée des randos et je m'engage sur le circuit des 10km.

Le final de cette randonnée est le même que celui que je viens d'achever mais après le nouveau stade il file dans la forêt. Me voici donc sur le chemin qui m’amènera d'ailleurs prés d'une de mes géocaches qui a disparue ! Heureusement prévenu la veille, je profite donc de ce passage pour replacer une nouvelle boite toute neuve... Le reste de la rando se fait sans soucis particuliers et j'arrive au stand de ravitaillement pour une mini collation et je file de plus belle car je connais maintenant la fin du parcours.

Pour éviter de perdre trop de temps cette fois je fille directement par l'allée Madame, ne passe pas par le château et son parc mais je fais l'effort de finir par le chemin officiel de retour sur le stade.

Au final une randonnée de 15,5km par beau temps et un sentiment de fierté pour le circuit réalisé par Marie.


Circuit de 7,2km avec Marie :


Ciruit de 8,3 en solo :

mercredi 19 septembre 2012

91 Marolles-en-Hurepoix, plaines et bois 10km

C'est à nouveau une course contre la montre ce soir ! Je file à la gare de Marolles en Hurepoix et le temps d'acheter mon billet, quarante centimes plus tard me voici dans le RER direction Lardy. Deux stations plus loin me voici déposé sur mon point de départ. Tout le monde l'aura compris il ne s'agit pas d'une boucle, l'objectif étant ce soir de retrouver ma voiture en suivant ce qui semble être pour grande partie le PR30 soit une dizaine de kilomètres.

Je traverse le tunnel et j'emprunte la partie qui monte tout de suite sur prés de 80 mètres histoire de se retrouver sur un plateau durant prés de trois kilomètres. Les sentiers sont aussi différents qu'agréables. A la sortie de cette première partie boisée peut après les bois de Montgriffard deux engins s'en donne à coeur joie pour nettoyer pour ne pas dire déboiser les abords d'un champ. C'est dans un effroyable vacarme que l'immense bras articulé abat tantôt les branches tantôt les arbres.

Je longe la D99 et c'est dans une nouvelle partie boisée que va s'opérer la lente descente du plateau. Je croise un VTTiste qui en petit braquet s'acharne à remonter le chemin. J'arrive au carrefour du "Rendez-vous de chasse". Ici mieux vaut savoir où se rendre car les nombreux panneaux du piquet central peuvent vous faire tourner la tête.

Une nouvelle plaine s'annonce avec au loin un mur nettement visible. Il s'agit de l'enceinte du parc forestier du château de Cheptainville. Mais pas le temps de visiter ce petit domaine car le soleil n'attend pas. Pas de vue sur ce qu'il reste du château qui d’après certaines sources semble avoir été transformé en appartements. De grands champs me séparent du passage souterrain sou la voie du RER puis c'est la dernière partie boisée, "la forêt régionale de Saint Vrain". Je retrouve Marolles où après l'église Notre-Dame de l'Assomption de la Très Sainte Vierge le circuit opère une petite boucle avant de revenir sur le gare.

Au final une randonnée de 10km par beau temps terminée alors que le soleil se couche.



dimanche 16 septembre 2012

45 Donnery, Bas les armes 8,6km

Je peine à me mettre en route ce matin, mais finalement je prends la direction de Donnery pour un circuit annoncé de 7km d’après une topo-fiche sur l'une des trois possibilités autours de ce bourg.

Départ de la place de l’église ou il ne reste qu'une seule place disponible, il faut dire que la boulangerie toute proche semble faire le plein. Je repère le balisage du PR sur le carrefour et je file vers la sortie du bourg. Me oeil est attiré par une sculpture dans un petit parc, il s'agit d'une chouette sculptée dans le tronc d'un vieil arbre. Un lapin et un ourson sont situés plus à l'intérieur du parc.

A la sortie du village je remarque que le balisage (la dernière trace d'ailleurs) est placée derrière le panneau "Donnery" de sorte qu'il est impossible de la repérer pour s'orienter ! Hors mis deux panneaux en bois il n'y aura d'ailleurs plus une seule indication concernant ce très certainement vieux PR.

Au loin je distingue une belle demeure, il s'agit du château d'Allonne datant du XV° siècle, tout du moins ce qu'il reste de l'édifice de l'époque. Un brusque virage sur ma droite et me voici à rattraper quatre chasseurs. Ils se replacent pour traverser l'un des immense champs que l'on retrouve tout autour. Echanges courtois et hop je file, pas question de rester dans le coin !

Un peu de fraîcheur sur la partie Nord de mon itinéraire car je traverse quelques bois et longe quelques lisières encore à l'ombre. Me voici sur le chemin "bas les armes", il rejoint une ancienne ferme située à quelques kilomètres. avant de traverser la D424 j'aperçoit un cerf qui semble fuir les chasseurs de tout à l'heure. Il file depuis les bois Lambert sur ma droite en passant par les champs pour rejoindre les bois du Sausseux. Les deux voitures qui se croisent sur la départementale marquent l’arrêt pour laisser passer la bête. Elle reprend de plus belle sa course folle pour disparaître dans l'angle du bois. Les traces toutes fraîches dans les champs seront rapidement identifiées pour garder un souvenir photographique !

Une petite clairière sur la droite permet d’apercevoir quelques ruches disposées là. J'arrive au lieu dit "Bas les armes" qui semble être un ancien corps de ferme reconverti en centre de loisir car certains panneaux annoncent le traversée d'enfants (en pleine forêt...). Il me reste à rejoinde le canal d'Orléans ce que je vais faire à l'aide d'une petite erreur topo qui me fait arriver sur la D709 une centaine de mètres trop à l'Est. Je retrouve le Canal et me laisse guider vers l'écluse de donnery à une centaine de mètres de mon point de départ.

Au final une randonnée de 8,6km par un très beau temps.



mercredi 12 septembre 2012

91 Dourdan, les lisières forestières 10km

Allez fin du travail, pas trop le temps de trainer car le soleil ne demande pas son reste en ce moment. Direction Dourdan pour ce circuit décrit dans le topo guide de l'Essonne à pied.

Le départ de fait depuis le parking de la gare RER de Dourdan. Je traverse la passerelle pour rejoindre le GR111 et rapidement c'est une petite montée vers le plateau qu'il va falloir suivre.

Je laisse le château d'eau sur ma gauche et me voici en bordure de lisière pour quelques kilomètres. Le chemin file avec de grands champs à gauche et une mince bande de forêt à droite. Un poirier vient rompre la monotonie mais bien mal m'en a pris de vouloir goûter ses fruits car ils ne sont pas mûres.

J'arrive à Châteaupers où je découvre un superbe corps de ferme ! La descente dans Roinville se fait par une petite route qui serpente pour finir devant l'église. Direction Marchais pour rattraper le GR1 ce chemin de grande randonnée qui fait le tours de Paris.

Il me faut passer via le PR sous les lignes hautes tensions qui grésillent ! J'ai plus l'impression de passer pour mouche qui risque de se faire griller en approchant d'une lampe bleue ! Le GR1 est maintenant sur la droite, il file quasiment tout droit vers Dourdan en passant en sous bois. La luminosité d'ailleurs baisse rapidement maintenant, il est temps de retrouver "la ville".

Il est neuf heure moins dix lorsque j'arrive au parking. Je ne suis pas passé à pied devant le château de Dourdan mais juste en quittant le bourg avec ma voiture. Quelques randonnées sont encore au programme dans le coin, alors je prendrais le temps de le voir de jour !

Au final une randonnée de 10km par beau temps.



dimanche 9 septembre 2012

45 Mardié, les Épinières 10km

Ce matin direction Mardié et plus précisément l’écluse de Pont aux Moines. Après avoir laissé la voiture sur le parking face au kiosque de l'office du tourisme je m'empresse de rejoindre le PR en direction de la butte Moreau. Dans Topoguide autours d'Orléans celui-ci se nomme "Circuit du bois des Épinières".

On longe un peu la départementale pour prendre plein Nord alors que je tombe sur trois grillages (de type chantier) qui sont placés sur le chemin, cela commence bien. Après quelques secondes de doute, il faut bien passer par là ! J'arrive sur le premier carrefour quand je remarque un campement de gens du voyage expliquant sans doute la présence des barrières temporaires... Alors que je replonge dans ma cartographie un peu inquiet, c'est un des occupants qui de sa fenêtre de caravane m'indique la direction à prendre. Il faut dire que ma tenue ne laisse pas de doutes sur mon occupation du moment.

Après avoir gratifié mon "indic" j'arrive rapidement dans les premiers bois. tout le parcours sera une succession de bois et de clairières. Quelques para-moteurs se font entendre et passent au dessus de moi. La sortie du bois des grillons me laisse un gout amer car c'est le bord de route qu'il faut suivre. Elle permet de passer au dessus de la N60. Le PR tourne à gauche ce qui permet de retrouver la forêt. Le sentier se fait plus mince et la grande ligne droite permet de d'arriver à la bute Moreau.

Là encore une nouvelle déception car le tumulus attendu est complètement dévasté. Il s'agissait vraisemblablement je cite : "d'une sépulture d’une riche jeune femme que l’on pourrait dater de l’époque dite de "Hallstatt " soit environ 500 ans avant J.C". Toute la partie supérieure du tumulus a disparu laissant apparaître à ceux qui en connaissent l'architecture générale.

Je reprend mon chemin composé de nombreuses lisières. C'est encore sur une grosse partie bitumée qu'il faut parcourir pour rejoindre Mardié. Je passe d'ailleurs à coté de la base de départ des ULM et para moteurs dont j'ai vu quelques exemplaires tout au long de la randonnée.  Heureusement l'arrivée sur ce site que je connais bien est toujours aussi agréable. Les pompiers sont en exercice sur l'ancien pont ferroviaire, tandis que je prends une large pose près de l'écluse au frais...

Au final une randonnée de 10km par beau temps.




mercredi 5 septembre 2012

91 Lardy, la Pierre Levée 6,5km

Terminées les vacances certes mais pour autant il reste encore un peu de luminosité alors je tâche d'en profiter ! Ce soir c'est direction Lardy pour le point de départ. Dans l'objectif initial deux monuments sur un petit circuit, à savoir la Tour de Pocancy et la Pierre Levée.

Il est 19h20 lorsque je démarre ce petit circuit en suivant le PR pour monter du coté de la Tour. Cette tour semble avoir la fausse réputation d'avoir servi pour les expériences de Claude Chappe l'inventeur du télégraphe aérien.

Direction Janville-sur-Juine par le PR. Il faut se méfier des nombreux chiens qui gardent sauvagement les propriétés qu'il faut longer ! L'un deux à bien failli me croquer le bras ! Arrive la partie montante de l'itinéraire. La montée est raide mais permet de se retrouver sur le plateau qui devrait servir de base pour le reste de la randonnée.

Je pivote sur la droite pour utiliser les chemins qui semblent se diriger vers la tour ! Hé oui qui semble, car bien mal m'en a pris la tour semble se situer sur un terrain privé. je continue en rageant mais finalement alors que le sentier redescend franchement il me faut bien capituler et faire demi-tour. Impossible de se rendre au pied de cette tour sans braver les très nombreux panneaux indiquant que toute progression se ferait sur un terrain privé avec le danger de tir à balle (à défaut de flèches...). Bref deux kilomètres de "perdus" car en plus de ne pouvoir y accéder, le chemin emprunté n'offre aucune vue sur l'édifice...

Je presse le pas car je sais que la Pierre Levée, elles accessible, le GR passe devant ! Me voicis donc maintenant sur le GR1 pour arriver sur le site avant que la luminosité ne rendre les photos trop sombres.
Ce superbe dolmen en grès s'ouvrait sur une chambre funéraire. Formé de neuf mégalithes pour soutenir une dalle d'environ quinze tonnes, le tout était dissimulé sous un tumulus. C'est vraiment impressionnant de se trouver à coté de cet édifice.

Pas le temps de trop traîner non plus car maintenant le soleil se couche derrière le versant et si le dolmen est en lisière le chemin qui s'enfonce dans la forêt lui s'enfonce aussi dans l'obscurité. Heureusement j'avais par précaution emporté la grosse lampe pour éviter tout problème. Inutile de vous dire qu'un moins de dix minutes c'est le noir complet. Il y a beaucoup de vent et l'atmosphère devient tout d'un coup très pesante ! Non je n'ai pas peur ! Mais tous mes sens sont actifs, voir même super "actifs". Il est temps d'arriver au village pour retrouver le parking et la voiture...

Au final une randonnée de plus de 06km par beau temps un peu venteux.